Recherche appliquée pour la valorisation et la transformation des ressources naturelles dans un processus de lutte contre la pauvreté au Tchad et Cameroun

Défi
Une extrême pauvreté de l’Afrique centrale et l’appauvrissement constant et grandissant des ressources naturelles. Nonobstant les différentes mesures adoptées par les autorités compétentes soutenues par la communauté internationale, on continue d’assister à une exploitation «minière» et non renouvelable des ressources forestières existantes au Tchad comme au Cameroun.

La dégradation des ressources naturelles est particulièrement vraie dans la Vallée du Logone et concerne à la fois la disparition irréversible de la biodiversité mais également la perte du potentiel de production de la zone : ressources ligneuses, pâturages, fertilité des sols, ressources halieutiques. 

Project Templates

Point focal
Contribuer au développement des échanges et de la mise en réseaux, au niveau intra-ACP comme international, des institutions de recherche appliquée visant une meilleure exploitation, diffusion et qualité des résultats de la recherche afin d'améliorer les conditions de vie et de santé de la population du Tchad et du Cameroun, à travers de l'amélioration de la santé, la connaissance et la maîtrise du patrimoine environnemental et l’augmentation du niveau de vie général de la population dans le cadre d’un processus de développement durable et participatif.

Raisonnement
C’est à la base de l'élaboration de ce projet qu’est née la réflexion (ayant comme base l'expérience mûrie dans le développement et la gestion de projets orientés à la tutelle des ressources naturelles, à la lutte contre la malnutrition et la pauvreté) sur comment souvent les plans de recherche sont trop lointains entre eux. La recherche produit souvent des résultats qui ne sont pas suffisamment répandus ou qui portent sur des thèmes trop loin des réels besoins de ceux qui affrontent pratiquement les problèmes objet de la recherche même. Par ailleurs, les actions ne se fondent souvent pas sur une réflexion scientifique approfondie.

Le projet vise à consolider un partenariat « recherche – action » capable d’accroître la qualité au sens large de l’espace scientifique des deux pays via la valorisation de l’environnement. Cela aura un impact direct sur la population (augmentation des revenus, des connaissances du patrimoine naturel, de la santé nutritionnelle, de l’habitat….) et sur l’environnement.

Méthode
Gestion de projets de recherche appliquée

  • Définition du rôle et des règles de la coordination PRASAC (Pôle régional de recherche appliquée au développement des systèmes agricoles d’Afrique centrale).
  • Définition d'un des outils et méthodologies de recherche communes.
  • Réalisations d’enquêtes participatives pour définir les besoins et les états de santé des populations : enquête nutritionnelle, socio économique, des habitats et propriétés géomorphiques.
  • Analyse des résultats.
  • Réalisation des séminaires internationaux.

Introduction de nouvelles technologies 

  • Identification et conception des projets pilotes à réaliser et ciblage des populations.
  • Mis en place de 3 à 4 projets pilotes de recherche (ex: production huiles essentielles, certification de la farine de Moringa oleifera, utilisation de Moringa pour la purification de l'eau, construction de bâtiments en briques en terre compacté(BTC) et production test et analyse de résultats obtenus.

Capitalisation et diffusion des résultats

  • Réalisation d’un Système d'Information Géographique (SIG).
  • Réalisation d’articles scientifiques.
  • Organisation de congrès internationaux.
  • Étude d’impact sur le projet.
  • Réalisation de Campagnes de sensibilisation et d'ateliers participatifs auprès des organisations représentatives de la société civile.

Le choix de projets pilotes sera basé sur les critères d’utilité, de rentabilité et de la capacité d’être facilement reproductible dans les milieux ou le projet se déroule comme dans d’autres milieux.

L’implication, depuis le début, des autorités politiques et des structures universitaires dans le processus décisionnel des ressources à mettre à disposition, des méthodes et des mesures de feed-back/restitution des résultats, permettra une meilleure appropriation.

Les bénéficiaires seront impliqués dans toutes les phases du projet, de la réalisation des enquêtes du terrain aux différentes étapes des recherches et de la mise en œuvre des micro projets.

Réalisations (outputs)

  • Un protocole de recherche, des outils et méthodologies de recherche communes.
  • Des projets pilotes à réaliser et ciblage des populations bénéficiaires
  • Au moins trois nouvelles technologies  (ex: pour le séchage de la Moringa oleifera, pour l'extraction d'huile essentielle par CO2 supercritique, pour la fabrication de briques en terre compactée) seront fonctionnelles.
  • Trois articles scientifiques sur les résultats du projet.
  • Deux congrès internationaux sur les résultats des recherches du projet
  • Campagnes de sensibilisation (radio – télé) pour promouvoir les applications de la recherche auprès des bénéficiaires
  • Rapport d’impact du projet.
  • 8 ateliers d'échanges sur les résultats des recherches du projet nord - sud / sud - sud
  • Un atelier participatif auprès des organisations représentatives de la société civile sur les principaux résultats atteints avec le projet.

Implications (outcomes)

  • Les institutions partenaires maîtrisent de façon durable la gestion de projets de recherche appliquée, définissent et adoptent des outils et méthodes de recherche coordonnés et concertés.
  • Les projets pilotes mettent à disposition des bénéficiaires des services novateurs et ont un impact direct sur le bien être de la population au niveau sanitaire, environnementale et économique. Une diminution des pathologies liés à l'eau et à la malnutrition entre la population cible est relevée. Les projets pilotes permettent aussi une diminution de la croissante déforestation de la zone.
  • Le public dans les zones d’intervention et en Italie est informé des résultats du projet : ils peuvent répliquer et mettre en place les nouveaux services du projet et ainsi influencer l’élaboration des politiques sanitaires, environnementales et sociales.
Grant: FED/2009/217079
Project duration: 36 mois (du 22/10/2009 au 21/10/2012)- CLOTURE
EC funding: EUR 1.000.000,00
Total budget: EUR 1.176.472,00
Project contact:

Mme Elisabetta Pontello
Associazione di Cooperazione Rurale in Africa e America Latina (ACRA)
Via Breda 54
20126 Milano
Italie
Tel: +39-02-2700.0291
Fax: +39-02-2552.270
E-mail: acrapvs [at] acra.it
Web: www.acra.it